Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

AGENDA

Mai
3
jeu
KKC Orchestra + Vödoo & DJ SK @ El Mediator
Mai 3 @ 18 h 30 min – Mai 4 @ 1 h 00 min

KKC ORCHESTRA + VÖDOO & DJ SK

Trois ans après la sortie de leur premier album Géométrie variable, le KKC Orchestra est de retour avec Artisan. La guitare swing s’est un peu effacée pour laisser place à une basse puissante, la plume s’est encore aiguisée et un trombone a fait son apparition aux côtés des machineries électroniques… Sur scène, on retrouve toujours la même énergie débordante qui a conduit le crew sur plus de 500 scènes dans le monde, en passant par des festivals incontournables comme Les Francofolies de la Rochelle, Glastonbury (UK), Bestival (Uk), Fusion Festival (DE)…

Un voyage entre influences hip-hop, soul et roots… Vödoo revient plus motivé que jamais avec Le poids des notes, un nouvel opus aux sonorités plus denses et aux textes mettant en évidence une certaine maturité acquise.

+ 18h30 Before : SILENT PARTY

Deux DJ mixent en simultané mais leur son n’est pas diffusé de manière habituelle : les spectateurs sont équipés de casques audio et une lumière de couleur différente s’affiche selon qu’ils écoutent un artiste ou l’autre. Une battle tout en silence…

Mai
5
sam
Haïdouti Orkestar @ Salle de l'Union
Mai 5 @ 21 h 00 min – 22 h 30 min

On a tous en souvenir la folie des fanfares balkaniques dans les films d’Emir Kusturica, perchés et compacts, détonateurs de fêtes et d’ivresses partagées. Haïdouti Orkestar est le plus bel exemple de ce type né en France. Formidable melting-pot qui en dit plus que des discours, Haïdouti Orkestar rassemble des musiciens français, grecs, bulgares, tziganes de Serbie…, pour faire tourner les têtes et les corps…

Mai
11
ven
High Tone + La P’tite Fumée @ El Mediator
Mai 11 @ 21 h 00 min – Mai 12 @ 1 h 00 min

High Tone se forme en 1997 à Lyon, sur les pentes de la Croix-Rousse alors en pleine émulation, animées par un feeling rave et un esprit punk jamais démenti : do it yourself, indépendance, revendications. Estampillé ethno-dub à ses débuts, High Tone a fait évoluer la terminologie autant que les influences, de­venant à son tour source d’inspiration, intégrant des influences hip-hop, drum&bass, dubstep et s’inscrivant pleinement dans ce que l’on nomme la Bass Music. Ce statut de précurseur en fait aujourd’hui une valeur sûre de la scène underground européenne, portée par une réputation scénique inébranlable.

Entre world music, techno et trance La P’tite Fumée s’impose peu à peu comme l’un des groupes incontournables de la scène « natural trance ». Les quatre acolytes proposent un show explosif et festif dans lequel les harmonies du didgeridoo, de la guitare classique et de la flûte traversière accompagnent un lourd et puissant trio percu-basse-batterie.

Mai
17
jeu
The Legendary Tigerman + Dusty Duke @ El Mediator
Mai 17 @ 21 h 00 min – Mai 18 @ 1 h 00 min

Pour son sixième album, The Legendary Tigerman tourne un peu plus le dos à sa formule minimale originelle de one-man-band pour développer un concept-album (accompagné d’un film immersif tourné en Super 8 et 35 mm) ayant pour personnage central un marginal (Misfit) déterminé à aller se perdre et disparaître complètement dans le désert californien et la Vallée de la Mort. Enregistré au Rancho de La Luna de Dave Catching (Eagles Of Death Metal) à Joshua Tree, le résultat est à la hauteur de l’ambition avec des morceaux puissants et habités d’une pulsation rock’n’roll ardente.

Dusty Duke où la volonté de deux potes de faire du dirty rock chaud comme un barbecue dans un backyard du sud des Etats-Unis. Dusty Duke nage dans les eaux troubles des bayous évoquant des sonorités à la Creedence Clearwater Revival ou Lynyrd Skynyrd et se perd parfois dans la Vallée de la Mort comme The Picturebooks ou Brother Dege pour mieux se poser dans les prairies country rock de Blackberry Smoke.

Mai
18
ven
C. Monniot / D. Ithursarry / E. Pasquier / A. Benoit @ Casa Musicale
Mai 18 @ 20 h 30 min – 22 h 00 min

On retrouve le saxophoniste Christophe Monniot pour une résidence de 4 jours et un concert de sortie de résidence avec un tout nouveau quartette à l’instrumentation acoustique. Trois soufflants (la clarinettiste Elodie Pasquier, le tromboniste Alois Benoit et lui-même) entourent l’accordéoniste Didier Ithursarry.

Une première d’exception en saison, comme l’an dernier avec le Eye Balling de Sarah Murcia…

Mai
19
sam
Carte blanche à Pascal Comelade @ Théâtre de l'Archipel
Mai 19 @ 20 h 30 min – 23 h 30 min

Parfois réussir à inscrire un artiste dans une saison, donne un sens au tout, sans insinuer bien sûr que les autres sont moins importants. « Ça boucle ». C’est difficile à expliquer, mais c’est comme ça. Pascal Comelade est de cette catégorie d’artistes à qui il est possible de confier une Carte Blanche. Il « boucle » une programmation.

Poursuivi dès son arrivée par le directeur de ce théâtre − donc moi − il fut difficile à convaincre ! Il ne s’agit pas de vanité mais des réelles raisons artistiques et même, si j’ose dire, politiques. Finalement, convaincu, il s’installe sur la scène du Grenat accompagné de son immense talent.

La première personne qui me parla de Comelade est un ami très cher, musicien du quartier de Gracia à Barcelone, Victor Nubla, rejoint peu de temps après par le metteur en scène Ariel Garcia Valdés. Tous deux m’ont fait découvrir un des compositeurs et des musiciens les plus étonnants et géniaux que je n’ai jamais croisé.
Artiste aux multiples facettes, il peut collaborer avec Bob Wilson, Albert Pla, Pau Riba, Robert Wyatt ou PJ Harvey mais est aussi en mesure de refonder la musique populaire avec une Cobla de Sardanes, de se confronter à des poètes comme Enric Casasses, de jouer avec des plasticiens comme
Max ou Miquel Barcelò ou de créer une merveilleuse version de Honky Tonk Women ou encore de réinterpréter la musique électronique.
Classique, moderne, populaire, avant-gardiste, électronique, acoustique, rocker… Inclassable et génial. Comelade joue toujours. La musique est son jouet ! Mais surtout, il débarque enfin à l’Archipel, chez lui.

Boris Sitja