Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Camille Anseaume – « Un tout petit rien »

Thierry 1 décembre 2014 0
Camille Anseaume – « Un tout petit rien »
untoutpetitrien

« On n’a ni projets ni même le projet d’en avoir. Le plus gros engagement qu’on ait pris ensemble c’est de se dire qu’on s’appellerait en fin de semaine. C’était quand même un mardi. On s’aime surtout à l’horizontal, et dans le noir, c’est le seul moment où on n’a plus peur de se faire peur, où on ose mélanger nos souffles sans redouter que l’autre dise que ça va peut-être un peu vite. C’est beaucoup plus que sexuel, c’est beaucoup moins qu’amoureux. C’est nos culs entre deux chaises, c’est suffisant pour faire semblant de faire des bébés, pas pour en avoir ».

Camille a 25 ans et est enceinte de l’homme qui partage ses nuits mais pas beaucoup plus. D’autant que ce dernier claque la porte en apprenant la nouvelle. Comment alors douze semaines d’hésitation, entre réunions avec les amies, rencontres houleuses avec la famille et rendez-vous médicaux. Les jours passent, Camille hésite, fait des listes de « pour » et de « contre », n’arrive pas à se décider. Doit-elle garder l’enfant et l’élever seule, ou s’en séparer et tenter de reprendre le cours normal de sa vie ?

Ce tout petit rien, même pas encore une crevette ou un minuscule haricot, c’est ce qui paisiblement s’est installé dans le ventre de Camille, sans qu’elle ne s’en rende compte, par accident, sans qu’elle le veuille réellement. De ce petit saut dans l’inconnu sans faire exprès, Camille Anseaume tire un livre fabuleux, une pépite qu’on lit avec autant de délectation que d’empathie pour son héroïne. Des affres du choix – le garder ou non, prévenir ou non le père pourtant parti avec pertes et fracas, céder aux attentes de la famille ou non… – au bouquet final attendu, elle nous trace avec amour le portrait d’une jeune femme aussi moderne que paumée, hésitante que déterminée. Pour peu que l’on ait, soi même, connu les délicieux tourments de la maternité (valable bien évidemment également pour la paternité), on ne peut que se retrouver dans cette évocation des premières semaines de la grossesse, se remémorer ces étapes cruciales qui ont jalonné ces premières semaines empreintes de doutes et de joie. La grande force du récit de Camille Anseaume, outre son style percutant qui fait que le chapitres ne dépassent quasiment jamais la page et se lovent plutôt dans le quart de page !, c’est justement qu’elle ne caricature jamais, ne tranche pas et nous colle au plus près de cette jeune femme devant prendre une décision, forcément, lourde de sens et de conséquences. Et surtout de le faire avec un humour toujours présent, toujours prédominant. Cet humour, elle en enroule chaque action, chaque décision prise par son héroïne, fut-elle difficile ou dramatique. Loin des prises de position politique ou morale, elle nous offre juste et d’une façon extraordinairement pertinente, le parcours d’une jeune femme assumant son choix, le portant même littéralement à bout de bras jusqu’à son paroxysme. Et si, comme on l’a vu plus haut, cela rappellera énormément de choses, sensations, sentiments, émerveillements, à tous ceux qui sont passés par la case « bébé », nul besoin pour autant de l’avoir connu pour tirer un immense plaisir à la lecture de ce journal de bord d’une mère en devenir. Nul besoin d’avoir goûté à ce long processus pour vibrer avec elle, partager ses questionnements et ses entêtements, monter avec elle dans ce grand huit émotionnel et, au final, se dire également que ce tout petit rien fait un joli, très joli grand tout !

CAMILLE ANSEAUME – « Un tout petit rien » 
Editions Kero /// 244 pages /// 17€ (broché)

Laisser un commentaire »