Ezra Hesper

Son “White paper land”, EP aussi fragile que chaleureux, nous a ouvert les portes de son univers, monde délicat et tendre où la folk se mêle à la pop, où le rock prend des accents envoûtants pour ne pas agresser, un monde qui capte l’attention en douceur, prend par la main pour nous offrir un magnifique voyage hors du temps. Grand sorcier des émotions intenses et paradoxalement tamisées, Ezra Hesper continue son chemin en toute tranquillité, mariant compositions personnelles et reprises intemporelles, parfois logiques lorsqu’il se coule dans les pas de Simon & Garfunkel, parfois plus surprenantes lorsqu’il se pique de s’approprier un titre d’Alt-J. Mais à chaque fois le résultat est le même, un chemin pavé de belles émotions que l’on emprunte avec le sourire, sans se poser de questions, sans la moindre angoisse. Car ce voyage qu’il nous propose est tout autant intérieur que revigorant, l’un des ces moments rares où la musique nous enveloppe pour mieux nous caresser, nous transporter dans un autre monde, onirique, beau, chaud. Loin des bluffeurs qui hantent aujourd’hui avec succès les scènes hexagonales, lui préfère toujours la sincérité, la simplicité. On ne saurait dire combien cela nous rassure et nous plaît tant au fil de l’année nous sommes assommés par des offres musicales de plus en plus formatées et artificielles. Alors, quand vient devant nous un artiste qui ne joue pas, que nous propose juste de partir en balade avec lui au gré des chemins soyeux d’un printemps ensoleillé, comment résister, comment ne pas tout laisser tomber et le suivre jusqu’au bout du monde, jusqu’au bout de la nuit ?…

DIMANCHE 24 AVRIL /// 17h30
PALAIS DES ROIS DE MAJORQUE – 4 rue des archers – PERPIGNAN
concert gratuit (dans la limite des places disponibles)