Imany – Sebah

IMANY

Longtemps elle fut l’une de ces beautés froides qui hantent les podiums des défilés de mode et les pages des magazines fashion. Puis, lassée de n’être qu’un cintre, elle décida de rompre avec ce monde de superficialité, quittant New-York et ses fastes pour venir s’installer à Paris, avec juste en poche quelques vêtements, un book photo et une énorme envie de partager avec le plus grand nombre avec son univers musical. Dix ans plus tard, le moins que l’on puisse dire est que le pari est gagné. Par la grâce d’un premier album solaire, “The shape of a broken heart”, l’hexagone est tombé sous le charme de cette voix grave, gorgée de soul, qui porte des chansons qui font sens, des textes qui mettent le doigt sur les maux de notre monde, qui parlent plus de problèmes d’ego que de choses banales. Loin de la facilité, Imany nous parle d’amour et de tristesse, d’espoir et de foi, de belles rencontres et de d’histoires qui finissent mal. Avec “The wrong kind of war”, son deuxième album, elle revient cette année tout en mélancolie, en douceur, pour nous emmener à nouveau dans ce monde où rien ne coule de source, où le bonheur est une denrée malgré tout assez rare. Et si, les hasards de la vie artistique jouant parfois des tours, c’est avec un remix dance de son titre “Don’t be shy” que le grand public découvre sa musique, c’est bel et bien avec sa folk en bandoulière, loin des dance-floors, qu’elle reprend la route pour émerveiller un public par avance conquis par sa classe naturelle, sa voix magnétique et envoûtante, son univers sensible, qui jamais ne cède à la facilité tout en restant, paradoxalement, grand ouvert à la découverte et au partage. Peu importe d’ailleurs qu’elle nous chante tout cela en anglais, car c’est à nos émotions qu’elle s’adresse et, on le sait depuis longtemps, le langage du cœur est universel !

SEBAH

Presque à notre insu, sous les assauts incessants de notes iridescentes, une vague est née en nous, nous cueillant comme une rose à peine éclose, un élan d’insouciance tout droit sorti de l’enfance, un mouvement d’allégresse qui ne se retient pas, qui bouscule tout sur son passage. En douceur, avec quelques mélodies douces venant du cœur, par petites touches délicates qui sont autant de reflets d’une âme pure, Sebah dresse une carte du tendre, esquisse pastel d’un monde plus ouvert à l’autre, d’une société où l’on accepterait enfin d’unir nos forces pour aller de l’avant. Loin du tumulte des modes par essence éphémères, il a tracé son chemin en toute liberté, accompagnant les 100 Grammes de Têtes un peu partout en France et en Europe tout en dessinant petit à petit son univers propre, ce cocktail métissé où reggae, soul, world et blues se mêlent pour venir caresser nos âmes. Accompagné par Yovo M’Boueke, producteur et arrangeur aux collaborations prestigieuses, Sebah a façonné un album qui lui ressemble, doux et sensible, rêveur et engagé, un opus qui prend pour cible nos émotions et nous emplit d’une chaleur humaine qui fait du bien en ces temps fort troublés. Marchant aux frontières de la conscience et de l’innocence, Sebah nous propose de faire en sa compagnie un beau voyage, un road-trip paisible vers un ailleurs bienveillant, un parcours initiatique où seul importe la libre pensée, la liberté. Avec lui, prenons la route et ouvrons nos cœurs à la beauté simple de mélodies envoûtantes, à la puissance de mots sincères, juste parce qu’en unissant nos forces, l’avenir sera forcément meilleur.

SAMEDI 10 DÉCEMBRE /// 21h
EL MEDIATOR – Avenue du Maréchal Leclerc – PERPIGNAN
22€>25€