Lakolyn – “Clair Obscur”

Dans un rêve “clair-obscur”, on prendrait sa voiture pour parcourir les routes ensoleillées d’un été dénudé, on se perdrait dans nos nuits bleues azur et on s’allongerait sur un bitume fait de caramel au beurre salé… Dans ce rêve clair-obscur, on serait deux – ou plus -, on s’aimerait, c’est juré, et on se laisserait bercer par une douce mélodie pop légère, une musique idéale pour les jours de farniente, quelques notes juste parfaites se laisser prendre au jeu de l’onirisme joyeux… Dans ce songe clair-obscur, on aurait sur le bout des lèvres la caresse d’écume de la voix de Lakolyn, délicate invitation à s’évader et à voguer sur un océan de second degré… Et si jamais, au bout de la route, on se demande quoi faire, pourquoi ne pas passer un peu plus de temps avec lui en écoutant son “Maux Roses” aux accents pop sautillante ?… Une bonne idée pour notre bande-son estivale, tiens…