Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Anna McPartlin – « Les derniers jours de Rabbit Hayes »

baware 1 février 2016 0
Anna McPartlin – « Les derniers jours de Rabbit Hayes »
livre derniersjoursderabbithayes

L’histoire : Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre.
Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu’elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l’espoir de la sauver s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.

L’auteur : Anna McPartlin est née à Dublin. Après une carrière dans le stand-up, elle est devenue romancière. « Les Derniers Jours de Rabbit Hayes » est son premier roman publié en France.

Rarement roman nous aura autant touché que ces « Derniers jours de Rabbit Hayes ». Rarement, également, roman n’aura autant soufflé le chaud et le froid sur nos frêles épaules que cette chronique d’une mort annoncée, celle de Rabbit atteinte d’un cancer en phase terminale et choyée par sa famille… De prime abord, si l’on se réfère uniquement au pitch du roman, la première tentation, surtout en fin d’hiver et pour peu que le moral ne soit pas très haut, pourrait être de reposer le livre dans la bibliothèque en attendant des jours plus heureux. Ce qui serait une erreur tant ce roman prend aux tripes et parle au cœur. Loin d’être aussi triste qu’il y paraît au regard de son résumé, « Les derniers jours de Rabbit Hayes » est traversé par un humour et une tendresse qui rendent les tragiques évènements racontés presque joyeux, presque inoffensifs. C’est bien là, d’ailleurs, la force inouïe du livre d’Anne McPartlin, cette oscillation permanente entre sourires, rires et larmes. Lumineux même lorsque les ténèbres s’installent, son récit nous balade entre passé – pas forcément plus joyeux ! – et présent funeste. Pourtant, à aucun moment, ou presque, on ne cède à la dépression. Peut-être parce que tous ses protagonistes, Rabbit en tête, font ce voyage vers la mort avec d’optimisme que de colère, plus de force que d’abattement. Sans pathos inutile – et pourtant les occasions ne manquaient pas ! -, Anna McPartlin avance en douceur vers l’inéluctable, donnant à chacun de ses personnages un poids et une place similaires, chacun posant les jalons d’une acceptation générale sans heurts, mais avec beaucoup de tendresse et un flot d’amour. Jamais, ou presque, et on l’en remercie, l’auteur ne nous fait la description de la souffrance, de ce corps en phase de destruction, de ce délabrement physique et moral qui va avec la maladie. Bien au contraire, elle célèbre en permanence la vie dans toute sa complexité, ses difficultés, nous plaçant au cœur de cette famille confrontée à la pire des réalité. Bien sûr, il est difficile au fil des pages de ne pas être submergé par l’émotion, voir une petite larme couler au coin de notre œil, mais très vite, voici que la vie reprend ses droits, que la joie et l’humour doux nous font basculer vers un optimisme paradoxal. A tel point que l’on se prend à rêver, même si tout indique le contraire, à un fin différente, une fin de série américaine avec surprise et happy-end incroyable. Neuf jours, neuf petits jours pour résumer toute une vie qui s’échappe, neuf minuscules jours pour nous faire aimer Rabbit Hayes et ne plus vouloir la quitter. Neuf chapitres pour clore l’histoire d’une jeune femme comme il en existe des millions mais que l’on aurait aimé connaître « pour de vrai ». Avec « Les derniers jours de Rabbit Hayes », Anna McPartlin signe l’un des plus émouvants romans de ces derniers mois, un bijou de tendresse et de douceur que l’on dévore le sourire aux lèvres et la larme à l’œil. Un duo paradoxal que peu de romans nous ont offerts récemment et qui fait de celui-ci l’un de nos coups de cœur de ce début 2016.

ANNA MCPARTLIN – « Les derniers jours de Rabbit Hayes »
Le Cherche Midi /// 454 pages /// 20€ (broché) – 16,99€ (eBook)
sortie le 18 février 2016

Envie de vous procurer ce roman ?… Pourquoi pas ici >>>

Laisser un commentaire »