Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Mathieu Madénian

baware 1 mai 2015 0
Mathieu Madénian

Crédit photos : François Berthier

Parles-nous de ton nouveau spectacle… Quels sont les thèmes que tu abordes ?
C’est compliqué d’en parler car, même si je dois le jouer dans 2 mois, je suis toujours en train de l’écrire. Ca fait 4 ans qu’il est en gestation mais je ne sais pas quoi mettre et quoi enlever pour le finaliser.
En fait, la représentation au Théâtre de Perpignan, c’est une pré-tournée. On travaille tous les soirs depuis novembre dans un café théâtre du 11ème arrondissement de Paris. On teste, on raconte des trucs. Ce spectacle, il a 4 ans de plus que le précédent et j’y raconte ce qui m’est arrivé depuis tout ce temps. On va le rôder sur 4-5 dates et on commence par Perpignan, ça va être marrant ! Après, on le présentera à Avignon cet été et on le jouera à Paris en septembre.

C’est quoi ce lieu où vous le tester ?
C’est une des scènes les plus compliquées de Paris, ça s’appelle le Panam ; c’est gratuit, les gens viennent et t’écoutent et si t’es pas drôle, ils se cassent. Donc si t’arrives à faire rire là-bas, c’est bon signe.

Tu as des co-auteurs ?
C’est Kader Aoun qui produit le spectacle et qui co-écrit avec moi. C’est lui qui déjà avait co-écrit le premier spectacle.

Auquel d’entre vous appartient la grimace orgasmique ?
C’est la mienne mais je crois qu’elle est représentative de tous les mecs, universelle surtout le cri ridicule qui va avec !

Comment tu l’as choisi ce co-auteur ?
C’est plutôt Kader Aoun qui te choisit. C’est lui qui a écrit les 2 premiers spectacles de Jamel Debbouze, il était auteur sur le Burger Quizz, il est l’auteur d’Ardisson sur Salut les Terriens ; bref, tout le monde rêve de bosser avec de mec-là, c’est la Champions league, le Real Madrid des auteurs. Il est venu me chercher, il m’a dit « viens, je t’emmène dans un bar avec un petit restaurant, il y a une cave et on va travailler là » et c’est là qu’on a écrit.

Et t’abordes quoi comme thème dans ton nouveau spectacle ?
Alors ça, faudra payer pour le voir ! Mais je parle essentiellement de ce qui m’est arrivé depuis 4 ou 5 ans : Drucker, les procès, le cinoche… Ca englobe des trucs larges pour que les gens s’y retrouvent aussi.

Et t’as mis un peu de politique dedans ?
Oui, il y aura de la politique… En plus je sors de l’épisode Charlie Hebdo, alors oui, il y aura de la politique. Et surtout à Perpignan ! C’est encore plus intéressant de parler politique à Perpignan !

Et tu as des appréhensions sur ce spectacle ?
Non, puisqu’au final,  je le joue déjà tous les soirs ! Et puis, je vais pas avoir la trouille de ce que j’aime faire ; il y a suffisamment de stress comme ça dans la vie ! Je suis en vie, je monte sur scène : la vie est belle !

J’ai entendu parler d’un ballet de nains à l’entracte de ton nouveau spectacle…
Ce serait pas mal pour faire un peu le buzz, mais non c’est juste un spectacle avec un mec qui parle dans un micro…

Lors de tes tournées, as-tu pensé à instaurer une distribution gratuite de rousquilles à chacun de tes spectateurs pour faire découvrir à toute la France les produits locaux de ta région ?
Non, mais j’en parle des fois des rousquilles ; quand je suis dans un bled où il y a des spécialités locales, je parle des rousquilles et du Touron.

Mais tu ne pousses pas le vice jusqu’à en distribuer ?
Non, c’est interdit de les sortir des Pyrénées-Orientales !

Tu as su que, suite à ton ITW pour Déferlantes TV, Cécile Cassel est traitée pour un syndrome post-traumatique ?…
Ah ouais, il paraît, en même temps ça m’a permis de la connaître, je ne savais pas qui c’était ! Je suis pas très doué en nouvelle scène française…

Et tu ne refais pas les interviews pour les Déferlantes cette année ?
J’aurais bien aimé mais je suis à Avignon, donc c’est pas possible. Mais j’ai adoré l’expérience, on avait fait un mois de festival ; j’avais fait Musilac aussi : je ne faisais pas les interviews mais je présentais les artistes sur scène.

Mais tu fais plein de choses différentes en fait !
Oui, j’écris même dans Charlie Hebdo, t’images ?

Mais ça a du être hyper violent pour toi ce qui s’est passe là-bas justement…
Oui, bien sur que ça a été hyper violent, mais la vie continue et, moi, là-dedans, je ne suis qu’un simple soldat, en toute humilité. Je n’y suis que depuis août dernier et je ne suis le porte-parole de rien du tout, j’ai juste perdu des amis et je continue à faire mes cartes postales toutes les semaines à Charlie.

Quant à la fameuse liberté d’expression, j’en parle dans mon spectacle, donc il faut impérativement venir voir mon nouveau spectacle à Perpignan !

Jeudi 21 mai 2015 /// 20h29 /// Théâtre Municipal /// PERPIGNAN 
25€>34€ /// Informations et Réservations :

Retrouvez également ci-dessous l’interview de Mathieu Madénian que notre journaliste avait réalisée au festival des Déferlantes 2014 pour la webTV Côté P.O

Laisser un commentaire »