Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Max Boublil

Thierry 1 mars 2015 0
Max Boublil

Connaissez-vous la différence entre René la Taupe et Max Boublil ?… Non !… C’est pourtant simple, s’ils se sont fait tous les deux connaître sur internet, s’ils sont devenus des stars grâce à la magie des clics, il y en a un que vous pouvez voir en chair et en os… et pas l’autre !…
Ce constat, simple au demeurant, c’est celui qu’a fait Max Boublil en son temps et qui l’a amèné à s’ouvrir à nous, en toute franchise, sur cette étrange chose que peut être la cybernotoriété. Qui mieux que lui, en effet, peut nous raconter le phénomène ?… Lui qui, il y a sept ans déjà, a connu la gloire, instantanée et virtuelle, grâce à son hymne culte “Ce soir tu vas prendre !”, lui qui a ensuite accumulé les buzz sur internet avec des chansons parodiques aussi subtiles que “J’aime les moches”, “Chatroulette” ou “Mon coloc”, lui qui s’est constitué un noyau dur de fans adeptes de son mauvais goût assumé et de ses provocations gentilles. Ces chansons, Max Boublil non seulement les assume mais en a fait la colonne vertébrale de ses spectacles où l’inattendu côtoie l’impertinence, où la folie se conjugue en mode enfantin, à mille lieux de ce que l’on a l’habitude de voir sous nos latitudes. Décalé, impertinent, osant tout et surtout ce qui amuse l’enfant de cinq ans qui est en lui, Max Boublil s’affranchit avec aisance de toute notion de bienséance ou de politiquement correct. Son exutoire, c’est la scène, cet endroit magique où il peut pousser encore plus loin le bouchon, prétextant de nous raconter sa vie de “grand garçon” pour mieux nous arracher quelques rires outrés en ne respectant rien, ou presque, en se moquant des autres bien sûr mais aussi, et surtout, de lui-même. C’est bien là la force de son one-man-musical show. Avec son petit air de ne pas y toucher, d’être toujours en phase de réveil, il titille tout et tout le monde, passant au crible tous les travers d’une société qui cherche de plus en plus son salut sur la toile. Et s’il n’épargne personne, son air angélique de chenapan sorti, au choix, ni de l’enfance, ni du lit, suffit à lui seul à désamorcer toute velléité de polémique, son énergie de tous les instants sur scène balaye toute tentative de prendre ses sketches au premier degré, nous laissant juste abasourdi par une telle frénésie comique et une aussi belle capacité à franchir toutes les limites. Auto proclamé irresponsable, Max Boublil n’en est pas moins un dangereux serial comique coupable de pratiquer sur nous, pauvres victimes ô combien consentantes, un humour gentiment grivois et délibérément parodique.

« Le Printemps du Rire »
Jeudi 19 MARS 2015 /// 20h30 /// Casino Théâtre Barrière /// TOULOUSE
27€>35€ /// réservations : www.box-office.fr

Laisser un commentaire »