Mec ! & Roberto Negro Sextet

A la croisée des chemins entre la musique et les mots se trouve cette soirée exceptionnelle où l’on dit et l’on chante. D’un côté, Philippe Torreton, comédien incontestable qui passe des planches au grand écran sans jamais être autre chose que brillant. Prenant à bras le corps les mots d’Alain Leprest, poète incandescent disparu en 2011, il en fait une œuvre à part entière, foudroyante et bouleversante, se coulant avec tendresse dans l’univers sombre du poète avec comme seul accompagnateur un batteur percussionniste.Comme le dit si bien l’acteur, ce spectacle est pour lui l’occasion de “dire du Leprest comme on dirait du Rimbaud, pour l’écriture elle-même”

De l’autre côté, il y a Roberto Negro et son sextet qui s’emparent des textes d’amour drolatiques et surréalistes de Xavier Machault. Entre humour et facétie, le jeune pianiste compose une variation sublime portée par la voix de soprano d’Elise Caron et enrobé par un ensemble à cordes enthousiasmant et virevoltant.

Le tout donne une soirée hors du commun, réjouissante au plus haut point, où les mots se fondent dans la musique et dans laquelle la poésie se love pour mieux nous toucher. Deux moments forts pour une seule et unique soirée, autant de bonnes raisons pour se poser confortablement dans le Théâtre de l’Archipel et se laisser porter par le flot d’émotions…

Une soirée Jazzèbre

Jeudi 8 octobre /// 20h30 /// durée : 3h avec entracte
Théâtre de l’Archipel – Le Grenat – PERPIGNAN /// 10€>29€

Bouton noir