Naksookhaw – “Lady Le Das”

baware

Avec “Lady le Das”, Naksookhaw, fer de lance du raggap, ouvre une fenêtre optimiste sur une existence poignante

0 0

On reconnait les grands artistes/groupes à leur capacité à nous cueillir en quelques secondes, quel que soit le sujet qu’ils abordent, quelle que soit la mélodie qu’ils nous offrent. Avec “Lady Le Das”, le groupe stéphanois Naksookhaw, créateur du raggap qui avait déjà attiré notre oreille avec “Optimise” et “Terra Anga”, entre direct dans cette catégorie, chose que son album tout chaud, “Optimise”, vient confirmer en quelques titres. Ici, on parle dur, les mots qui touchent là où ça fait mal à la société se posent sur une mélodie douce, quelques accords de piano comme pour souligner l’impitoyable réalité qu’ils décrivent. Quand on arrive, ainsi, à marier parfaitement forme et fond, on mérite sans nul doute de rencontrer un très, très large public… Affaire à suivre…

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Next Post

Les Négresses Vertes reviennent...

Zobi la mouche, les Négresses Vertes reviennent !