Radio Elvis / Renaud Papillon Paravel

RADIO ELVIS

C’est peut-être bien parce qu’il est issu en droite ligne du slam que Radio Elvis aime tant les mots, ceux que l’on scande en leur donnant des atours rock, ceux qu’on libère en espérant les voir aller tutoyer les anges histoire de filer quelques frissons de plus aux heureux élus posés devant eux !… A peine trois ans d’existence et le groupe parisien déjà accumule les trophées, du Prix Charles Cros au prix du jury des Inouïs du Printemps de Bourges. Trois toutes petites années que le trio nous est apparu dans toute sa splendeur, œuvre fragile imprégnée de culture classique, puisant son inspiration aussi bien chez John Fante que chez Werner Herzog ou Mallarmé, mettant systématiquement en avant cette langue si belle et si évocatrice qui est la nôtre. Poètes rock sachant à la perfection allier force et mélancolie, expérimental et ligne droite, ces trois-là jouent aussi bien sur la corde romantique que sur celle d’une rebellion douce, partent au fil des titres explorer des territoires vierges, des landes épiques qui jamais ne nous lassent, toujours arrivent à nous surprendre. 
Récent vainqueur du trophée de l’album révélation de l’année au premier Prix des Indés, Radio Elvis joue avec les codes du rock pour mieux les transcender. De quoi lui assurer d’être longtemps au centre de l’échiquier musical français et nous offrir quelques belles sensations lors de leur passage sur la scène du Mediator !

RENAUD PAPILLON PARAVEL

Cela fait un bout de temps que, du haut de sa silhouette nonchalante et presque timide, Renaud Papillon Paravel décrypte pour nous la langue des bestioles que nous sommes, nous laissant toujours subjugués et émerveillés par sa capacité à nous toucher simplement, juste par la force de mélodies soignées, de voix énervée à la stricte hauteur de ce qu’il est nécessaire, de textes qui frappent et claquent dans la nuit féroce de notre sombre monotonie. Sans concession, mais avec une lumière permanente au fond des yeux, le monde merveilleux de Renaud nous séduit, nous emballe, nous fait sourire autant qu’il nous heurte, se joue de notre confort parfois pour mieux provoquer en nous de saines réactions, bref nous comble de bonheur en quelques notes habiles… Toujours et encore hors cadre, hors de cette norme absurde dans laquelle certains auraient pu avoir la tentation de le mettre, il poursuit sans se poser trop de questions – excepté celles qui lui donnent matière à création ! – son chemin fait de musiques heurtantes pleines de bruits et de fureur, de mots sonnants comme des coups de fouet, souvent féroces, jamais vains, jamais inutiles.
Lui se fiche pas mal des modes et des codes de cette “avariété“ qu’il honnit et moque dès qu’il le peut. Sa vérité, il la clame et la martèle avec autant de force que de calme. Rien que pour cela, Renaud Papillon Paravel est unique… et indispensable !

VENDREDI 21 OCTOBRE /// 21h
EL MEDIATOR – Avenue du maréchal Leclerc – PERPIGNAN
12€>15€