Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Rosedale

baware 10 août 2018 0
Rosedale

Nouvelle sensation du blues-rock français, le groupe Rosedale a réussi le tour de force de séduire le public et les critiques en un seul et unique album… Autant dire que l’occasion était trop belle puisque présent comme nous au festival Guitare en Scène pour ne pas aller leur poser quelques questions…

Vous êtes un groupe en pleine ascension, dont la presse spécialisée fait l’éloge. Que ressentez-vous par rapport à ça ?… Vous attendiez-vous à cet impact sur le public ?
C’est difficile à dire… Bien sûr, on espérait que ça plaise et que l’engouement à la fois public et professionnel soit au rendez-vous. Mais l’onn ne s’attendait pas à ce que l’enthousiasme soit aussi important, que ce soit aussi fulgurant. C’est très positif et nous sommes plus qu’heureux de ce magnifique retour du public.

Afin de vous découvrir, racontez-nous comment votre groupe est né ?
Le groupe Rosedale a été fondé en 2016 par Amandyn et moi-même. Tous les autres musiciens du groupes avaient d’autres projets. De mon côté je connaissais Denis Baladin parce que nous avions joué dans un autre groupe pendant longtemps. Mais le premier à rejoindre le groupe a été Philippe à la basse… Ce qui était sûr, c’est qu’avec Amandyn, nous souhaitions avoir un groupe où à la fois les musiciens seraient bons et surtout seraient des amis, car il est primordial pour un groupe d’être sur la même longueur d’onde. Nous avons trop perdu de temps dans des projets qui marchaient plus ou moins bien, alors cette fois, nous avions envie de jouer une musique sincère que nous aurions tous à cœur de défendre.

Dans votre clip “New frontier”, le style est volontairement épuré pour laisser place à la voix d’Amandyn et à ta guitare, pourquoi ce choix ?… Et comment s’est déroulé le tournage ?
Lorsque notre label, Dixiefrog Records, nous a signé, c’est en toute confiance, sans écouter le moindre nouveau titre, avec juste comme référence le précédent EP «Before the storm». C’est d’autant plus remarquable que celui-ci était sorti en octobre 2016 avec 5 titres, à 300 exemplaires en édition limitée et était presque épuisé en seulement 3 semaines, avant même sa sortie officielle. Nous avons signé en décembre et il fallait que l’album soit terminé et mixé pour janvier. Ce fut une course infernale qui nous a permis de sortir nos compositions sans trop réfléchir. Souvent, on laisse des morceaux de côté en attendant que l’occasion se présente ou en se disant qu’ils ne correspondent pas totalement à la couleur générale, alors qu’avec cet album, toutes les idées sont venues de suite et nous avons tout utilisé. Et parmi tous les titres, “New frontier” a retenu l’attention de tous ceux qui l’ont écouté. Indéniablement, c’était le morceau phare de l’album aussi bien pour les chroniqueurs que pour le public. Du coup, nous avons pris la décision de le mettre en lumière à travers ce clip. Les budgets étaient maigre et il a donc fallu être inventif. Finalement, il nous a coûté un bout de papier peint à 10€, du temps et pas mal de créativité.

Pour comprendre votre vision musicale, nous aimerions savoir comment vous fonctionnez ?
Amandyn et moi nous sommes en couple alors nous créons tous les deux. Philippe ne vit pas avec nous (rires) mais on essaye de la convaincre… Pour le reste, nous fonctionnons de manière assez classique. Avec Amandyn nous jetons les bases de tous les titres et Pierre-Alain (claviers), Denis (batterie) et Philippe (basse) viennent mettre le grain de sel pour rendre les morceaux encore plus percutants.

Vous avez déjà tourné dans pas mal de festivals (plus de 36 dates en 2018), et parmi eux, Guitare en Scène semble vous correspondre totalement. Qu’est-ce qui vous a donné envie de venir gratter du médiator ici ?
Ce festival a pour thème le rock et les guitares, ce qui est la base de notre culture musicale donc nous sommes enchantés d’être ici. D’autant plus que le public vient autant pour les têtes d’affiches que pour découvrir ou redécouvrir des artistes émergents. Et puis ici, c’est assez rare pour être souligné, on se sent vraiment en famille, c’est un festival à taille humaine où l’on prend beaucoup de plaisir, que ce soit sur scène ou en backstage…

Quel sont vos projets ?
Pour le moment, nous allons profiter avec le public de ce deuxième album qui sortira en octobre. Nous avons d’ailleurs beaucoup de concerts et de festivals au programme des prochains mois donc nous ne pouvons qu’inciter vos lecteurs à venir nous voir… Vous pouvez d’ailleurs retrouver nos dates sur : www.rosedale-music.com

Interview et photos : Liza Brume

Laisser un commentaire »

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial