San Andreas

Cela fait un bout de temps – depuis “2012” ? – que les amateurs de sensations fortes et de film catastrophe n’ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent. Fort heureusement pour eux, dans “San Andreas”, Brad Peyton a eu la bonne idée de se pencher sur ce qu’il adviendrait si ladite faille de San Andreas, sur la côte ouest des Etats-Unis, décidait de s’ouvrir et de plonger la Californie, voire le reste du pays, dans le chaos le plus total. Cela donne une histoire comme d’habitude abracadabrandetesque – un pilote d’hélicoptère (Dwayne The Rock Johnson) qui avec son ex-femme, part dans un dangereux périple vers le nord de l’Etat pensant que le pire est derrière eux, et se retrouve face à une réalité encore plus effroyable – mais qui à grands coups d’effets spéciaux hallucinants devrait nous donner notre quota de sensations et de grand spectacle. N’est-ce pas, en somme, tout ce que l’on demande au cinéma ?

Rendez-vous dans les salles le 27 mai…