Steel Panther – “Gods of Pussy”

A l’heure où de vieilles gloires du hard glam se reforment pour de plus ou moins belles raisons, d’autres guerriers du bon goût et du respect immodéré de la gent féminine continuent, eux, à creuser un sillon qui fait fi de toute bonne conscience moralisatrice, où le second degré – quoique ! – est de mise pour parler de ce sexe opposé qui les obsède tant. Ici les filles sont objets de désir – voire plus si affinités -, où les mots – totalement futiles et même parfois complètement idiots – sont là pour dire ce qu’est le fantasme – même si l’un d’entre-eux fut récemment obligé de suivre un thérapie pour soigner son addiction au sexe – et où l’humour – masculin s’il en est ! – se regarde en dessous de la ceinture… Alors, oui, ce n’est pas fin, ce n’est pas super metoo, ce n’est pas très léger (doux euphémisme) mais ça devrait faire sourire deux trois rockers et leur faire bouger gentiment la crinière…