Sum 41 – “Never There”

Ca fait un bout de temps qu’on le sait, il n’y a rien de mieux qu’un groupe énervé de naissance pour nous pondre de temps en temps de jolies ballades, des morceaux capables de nous tirer une larmichette et pousser les briquets (pour la génération néandertale bien sûr) s’allumer. L’adage se confirme une fois de plus avec “Never there”, extrait du nouvel album de Sum 41 “Order in decline” qui sortira le 19 juillet prochain, où le groupe californien, sous la plume aux accents autobiographiques de son frontman Deryck Whibley, nous parle de père absent, de vies ballotées, chahutées, de jours noirs et d’horizons dégagés, de ces parents célibataires qui ne baissent pas les bras et luttent chaque jour pour que demain soit meilleur… Un piano qui pleure, des guitares qui s’envolent peu à peu, quelques cordes pour souligner tout ça et le tour est joué, voilà un titre calibré pour faire trembler d’émotion des stades !