Supamoon

Il est une légende, tenace, qui dit qu’un jour, trois anges, venus directement de la face cachée de la lune, se sont posés sur notre petite boule bleue et ont décidé de nous embarquer pour un magique trip dans leur cosmique gig.
Une base trip-hop qui vient magnifier une base pop, quelques accents jazz et soul, les voici armés pour nous envoyer au nirvana. Le trio depuis longtemps déjà nous envoûte, faisant de chacun de ses concerts – on se souvient encore de la première partie d’Inna Modja ! – est un pur moment d’énergie et d’émotions. Ils ne sont pas si nombreux les groupes qui, ainsi, arrivent à nous capter d’emblée et nous propulser dans un océan de sensations toutes plus fortes les unes que les autres. De la race des grands, Supamoon a tous les atouts en main pour aller haut, très haut, là où l’on tutoie les étoiles, où le plaisir que l’on donne et l’amour que l’on reçoit en retour sont sans commune mesure.
Et si c’est sur scène que le trio montre toute l’étendue de son talent, cette viscérale capacité à nous émouvoir, à nous “mettre les poils”, la sortie de «Or Beat», son premier EP ce même jour, prouve, si besoin était, que la proposition musicale de Supamoon est à l’aise sur tous les supports. En douceur,  Claudia et ses complices sont en train de réussir un pari fou, un exploit hors du commun, nous envoyer au cœur d’une galaxie sonique onirique.

+ FANEL

JEUDI FREE
JEUDI 17 NOVEMBRE /// 21h
EL MEDIATOR – PERPIGNAN
gratuit