Tinals se met sur pause en 2020 !

Alors que se préparent plus ou moins dans l’ombre les premières annonces de programmation pour les festivals 2020, l’un des événements les plus sympas et atypiques le festival This Is Not A Love Song, aka Tinals, à Nîmes nous prend à contre-pied en annonçant se mettre sur pause en 2020 pour, on l’espère, revenir encore plus fou, encore plus fort, en 2021…  En tout cas, même si on la comprend, voici une nouvelle qui nous rend un peu triste à la rédaction tant les festivals de ce type, indépendants et courageux dans leur programmation, sont plus que nécessaires dans un monde qui tend à se normaliser pour le pire et le pire… Souhaitons donc dès à présent que l’équipe de Paloma, à la manœuvre de cet événement, nous concocte une édition 2021 surprenante, différente, en phase avec son éthique et ses valeurs. On croise les doigts en tout cas… et on leur dit rendez-vous très vite…

COMMUNIQUÉ DE PRESSE TINALS 2020

«Une vraie liberté ne se proclame pas, elle s’exerce.» 

Nous avons souvent affirmé qu’un festival doit être une parenthèse éphémère et mouvante. L’automatisme, les éditions qui se succèdent machinalement, n’ont jamais fait partie de nos promesses, ni de nos envies. Une vraie liberté ne se proclame pas, elle s’exerce.

Nous pensons aujourd’hui qu’il est temps, temps de réécrire un nouvel album, temps de trouver de nouvelles inspirations, de se dessiner une nouvelle aventure. Parce qu’il faut continuer de savoir rêver, innover et se réinventer, TINALS en 2020 se met au vert et se pose, le temps d’une saison, pour se projeter dans le futur, imaginer à quoi pourrait ressembler notre/votre festival de demain.
Oui, le monde change et nous ne pouvions nous résigner à avancer sans nous interroger sur ce que nous sommes et sur la manière dont nous souhaitons vous faire voyager demain.
Comme tout le monde nous avons, nous aussi, envie de nouveaux horizons, de paysages insolites. Mais cela ne peut se traduire aujourd’hui sans prendre le temps de réfléchir sur ce que nous produisons. Faire un pas de côté et se retrouver autour des questions qui nous animent depuis quelques années :
Peut-on porter un événement de type festivalier dans un contexte d’urgence écologique ? Après 7 ans d’existence, sommes nous toujours libres et indépendants dans nos choix artistiques ? Quelles nouvelles expériences collectives proposer à des citoyen·ne·s éclairé·e·s et responsables ? Comment interagir avec les nouvelles pratiques culturelles ? Face à l’augmentation constante des coûts artistiques, des frais de sécurité, quelles solutions économiques pour continuer à porter un festival singulier ? 
 

Pendant un an, nous décidons donc de nous mettre en mouvement pour réfléchir à notre avenir : prendre la liberté de ne pas faire le festival sous sa forme originelle en 2020, mais proposer des rendez-vous musicaux décalés, des performances artistiques, des ateliers de réflexion , des rencontres et tables rondes, qui rythmeront la saison. Réfléchir ensemble et mieux revenir dès 2021 pour de nouvelles aventures, engagées, passionnées, passionnantes, joyeuses, festives et conviviales. 

Les équipes de Paloma et de Come On People