Valentin – “Stroboscopé”

Attention peinture fraîche !… Soyez forts, soyez prudents, prenez garde, ne poussez pas la porte de cet antre de débauche, lieu nocturne où tous les chats sont dépressifs, où la longue litanie de nos errances personnelle résonne à la puissance mille… Si toutefois vous prenez le risque alors tant pis pour vous car très vite vous conviendrez qu’elle fait énormément de bien cette déglingue nocturne portée par une voix qui semble avoir trop vécue !… Qu’elle procure indubitablement une ivresse incontrôlable et irrésistible cette stroboscopique virée au cœur d’une électrique solitude partagée ou non !… Et comme nous, vous vous direz que celui qui n’a jamais connu le désespoir d’une recherche désespérée des autres ferme le ban et que ce diable de Valentin nous tend, sous couvert d’humour esquissé, un miroir tout sauf déformant !… Quel addictif titre que ce “Stroboscopé” qui nous entraîne dans une nuit fauve nettement moins belle que celles que l’on fantasme et nous fait dire qu’il doit être plutôt agréable de mettre les deux mains et les deux oreilles dans la peinture fraîche…

suivre l’actualité de Valentin : www.valentin-music.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *