Ugly Kid Joe – “Hell Ain’t Hard To Find”

Thierry

Les sales gosses d’Ugly Kid Joe se rappellent à notre souvenir avec “Hell ain’t hard to find”

Bien avant que n’apparaissent sur la scène punk rock US à tendance décalée les Sum 41 et autres Blink 182, au début de ces années 90 où l’on savait ne pas se prendre au sérieux (enfin pas trop et pas tout le monde !), deux trois groupes émergèrent du côté des Etats-Unis pour dynamiter un peu le côté propre sur lui du métal tendance glam. Mucky Pup fit partie de cette bande avec en bandoulière son adorable “U-Stink-But-I-love-U” mais celui qui connut le plus fort retentissement en dehors de ses frontières fut sans conteste Ugly Kid Joe qui aligna, avec son premier album “America’s least wanted” 4 bons gros hits, à savoir “Everything about you”, “Cat’s in the cradle”, “So damn cool” et “Neighbor”. Quatre titres forts qui propulsèrent les californiens sur le devant de la scène et les fit tourner dans le monde entier. Fun, déjanté, un poil irrespectueux, le groupe emmené par Whitfield Crane pourtant ne réussit pas ensuite à concrétiser ce premier essai et, malgré deux excellents albums “Menace to Sobriety” et “Motel California”, disparut des écrans radars mondiaux avant de se séparer à l’amiable en 1996. Il faudra attendre presque quinze pour que la petite bande se réunisse à nouveau et décide de remettre le couvert en sortant un EP, “Stairway to hell”, sympathique mais pas encore totalement au niveau de l’extraordinaire “America’s least wanted”. Et encore trois ans, entrecoupés malgré tout de jolies performances dans les plus grands festivals du genre, Download en tête, pour qu’enfin soit annoncé un nouvel opus, “Uglier than they used ta be”, et que n’arrive sur nos écrans cette première lyric video, “Hell ain’t hard to find”, qui nous replonge directement dans la période faste du groupe et laisse présager un opus totalement génial.. Mais cela, il nous faudra attendre encore un tout petit peu pour vous en parler… En attendant, enjoy !

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Next Post

Mec ! & Roberto Negro Sextet

8 octobre - Entre poésie et musique, Philippe Torreton et le Roberto Negro Sextet nous offrent la soirée parfaite !