Dub Silence – “Cherche un blaze”

baware

Dub Silence cherche son blaze et on a qu’une envie, les aider…

1 0

Hey, si demain je me mets à faire de la musique, avec ou sans basse électrique, une chose est sûre, je ne suis pas convaincu de garder mon nom, pas assez sexy, pas trop facile à prononcer, dur à écrire, à retenir, ni assez fun ni assez hype. Non, il faut que je me trouve un pseudo, un truc qui claque et me fait immédiatement sortir du lot. Oui, c’est ça, faut que je “cherche un blaze”, tout nouveau tout beau, inédit et percutant, une signature qui en jette tout en collant à ce que je suis, à qui je suis. Facile me direz-vous !… Pas sûr, pas sûr… J’ai cherché, pas trouvé, reniflé, pas adopté, et puis voila que Dub Silence vient à ma rescousse, avec ce joli talent à trousser des mélodies qui groovent et swinguent, qui prennent appui sur un lit reggae/hip hop pour mieux s’en échapper et aller voguer vers d’autres horizons. Avec cette petite bande qui, de loin en loin, nous régale avec ses titres et ses clips bourrés d’humour et de bonnes vibrations, tout va tout de suite mieux pour moi, mon avenir patronymique s’éclaire et se nourrit de leurs propositions. Serais-je MCilence ou MCie Sauteuse, ferais-je bientôt mes premiers pas en tant que MCimetière ou Mcylindre, je ne le sais pas encore mais une chose est sûre, c’est qu’en attendant, j’aurais pris une petite dose bienvenue de plaisir simple, un shot d’énergie positive, une bonne rincée de bonne humeur. Alors, que je trouve ou non le patronyme qui fera de moi une star mondiale, au moins grâce à Dub Silence j’aurais eu quatre petites minutes de sourire gratuit…

 

Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Next Post

The Red Folks - "The cursed king"

The Red Folks nous invite sur un air folk à découvrir l'histoire du Roi Maudit