Flem (feat Vieux Farka Touré & Amy D) – “Mali”

baware

Flem nous propose une virée douce du côté du Mali…

3 0

Des mots comme passeports pour une meilleure compréhension de cet autre que certains ont pris l’habitude de juger à sa couleur de peau… Des notes qui s’envolent et viennent caresser nos sens comme autant de voyages immobiles que l’on ferait pour s’ouvrir au monde, changer d’horizon et ne pas s’interdire d’aimer l’autre, quel qu’il soit, quoi qu’il pense ou comment il vive… Vu de ce que côté-ci de la Méditerranée, l’Afrique, le Mali, ne sont trop souvent que des infos plus ou moins dramatiques, nous touchant de plus ou moins près, un continent un pays que l’on n’entr’aperçoit qu’à la télé, dans ces journaux télévisés qui se servent d’une vérité parfois tronquée pour manipuler l’opinion. Il faut alors des musiciens et des meneurs de mots pour venir à bout de nos idées préconçues, de cette brume sombre qui trop souvent obscurcit nos pensées. Il faut un gaulois tel que Flem pour laisser un flow paisible venir se marier aux circonvolutions d’un fleuve aux sonorités envoûtantes, pour que des phrases qui font sens viennent se frotter aux notes mariant blues et tradition africaine de Vieux Farka Touré et à la douce incantation vocale d’Amy D. De leur rencontre naît ce “Mali” qui nous fait autant voyager qu’il nous émeut, nous incite à faire un pas de côté par rapport à nos propres croyances tout en nous procurant une émotion pure, simple. Et si, ici ou là, les images qui accompagnent cette ballade délicate, sont difficiles à regarder, elles ne sont que le reflet de nos propres actions, miroir dérangeant que l’artiste nous tend pour mieux, ensuite, nous montrer la beauté étourdissante d’un pays qui ne demande qu’à être découvert et aimé…

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Next Post

Le Hellfest annule son édition 2020

Le Hellfest annule son édition 2020