Les Tambours du Bronx

Thierry

11 Décembre 2015 – Les percussions de “Corros” résonnent à Perpignan…

Au tout début il y a l’obscurité. Puis, du noir jaillit la lumière, le silence absolu est tout à coup déchiré par le viscéral battement de cœur de percussions sorties de nulle part. A chaque fois, l’expérience est la même, l’uppercut aussi puissant. Là, face à cette scène où se retrouvent posés, a priori sans trop d’égards et dans un ordre assez alternatif, des bidons métalliques, on se dit que l’on va sans nul doute assister à un concert comme il en existe tant, peut-être juste un petit peu plus bruyant que les autres. Sauf que jamais cela ne se passe comme ça, aussi facilement, aussi banalement. A chaque vision des Tambours du Bronx, qui pour notre plus grand bonheur nous vont une visite tous les trois, quatre ans, le choc est toujours plus violent, l’émotion plus intense. Comment pourrait-il en être autrement avec ce groupe qui, à lui seul, explique ce qu’est la musique vivante. Rock, indus, métal, électro, peu importe l’étiquette qu’on leur colle ici ou là, les Tambours du Bronx sont avant toute chose l’expression d’une énergie vitale, d’un exutoire fantastique où les coups redoublent au fur et à mesure que les corps s’échauffent et fatiguent. Ici, rien n’est anodin, chaque moment, chaque note est une parole percutante, un fascinant mélange d’animalité et d’esthétisme paradoxalement délicat. L’eau, le fer, le feu des percussions, les corps qui s’agitent et se font les messagers d’une primitive catharsis, le fièvre qui s’empare de chacun, sur scène ou dans la salle, tout est réuni pour un sabbat musical électrisant et galvanisant. Nul petit trou de souris pour se cacher, c’est à l’animal primitif qui dort en nous que s’adresse ces seize têtes hurlantes, ces trente-deux bras heurtant brutalement le fer. Addictive et sauvage, enivrante et intense, la musique des Tambours du Bronx ne cesse depuis presque trente ans de se recréer album après album, tournée après tournée. L’album «Corros» qui aujourd’hui sert de colonne vertébrale à cette nouvelle virée hexagonale en est la parfaite illustration lui qui, en 23 titres inédits, renoue avec les fondamentaux initiaux du groupe tout en élargissant son spectre musical. Un album  somme en somme, un opus flamboyant qui, avec l’aide du sculpteur Philippe Monot, prend sur scène une ampleur supplémentaire et nous offre une expérience extra-sensorielle encore plus forte qu’auparavant !

Vendredi 11 décembre /// 21h /// 20€ (réduit prévente) > 26€ (plein)
EL MEDIATOR – avenue Général Leclerc – PERPIGNAN /// 04 68 62 62 01

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Next Post

Against the Current - "Outsiders"

Against the Current joue les "outsiders" en ouverture de son album à venir...