Lettre ouverte d’Akhenaton…

Thierry

Akhenaton publie une lettre ouverte en réponse aux critiques formulées contre lui…

Depuis que Coca Cola a sorti sa pub avec Akhenaton en solo comme illustration musicale, que n’entend t’on pas ?… Que ne lit-on pas sur les réseaux (a)sociaux et autres transporteurs de haine facile et anonyme ?… Et pourtant quel mal y a-t-il à accepter de mettre sa musique sur des images innocentes, que ce fut pour une marque internationale ou pour un produit plus ou moins bon pour la santé ?… Quel mal y a-t-il à faire son métier et à gagner quelques menues monnaies ?… Aucun, d’autant plus quand on reverse cet argent à des œuvres caritatives !… Alors, on comprend l’agacement du chanteur d’IAM et on se dit qu’à sa place, nous n’aurions pas forcément été plus aimable !… Et comme à la rédaction, on se dit que ce morceau est plutôt sympa et qu’Akhenaton a bien le droit de faire ce qu’il veut – ah cette fameuse liberté inscrite aux frontons de nos mairies mais si vite oubliée quand elle dérange un ou deux extrémistes ! -, on ne pouvait faire autrement que relayer sa lettre ouverte publiée sur Facebook dont, en plus, on partage très largement les idées… Et vous laisser libres d’en penser ce que vous voulez…

“LETTRE DE AKH OUVERTE A DES ESPRITS PLUS TROP OUVERTS

Pour nos vrais fans, merci du soutien depuis ces nombreuses années, car vous ne vous méprenez pas sur nos intentions profondes, vous nous appréciez à travers nos créations, nos prises de positions et comprenez des choix que l’on peut faire en prenant des risques sur un parcours qui dure depuis 30 ans, y compris quand ils se révèlent être des erreurs à postériori. Pour les pseudo fans et les haineux qui déversent leur fiel sur la toile : Mon ami(e), je déplore de devoir me justifier à chaque fois que je fais une interview ou un morceau, dans ce pays aujourd’hui, on ne peut plus rien dire, ni faire sans être la cible d’une minorité aigrie mais très active sur le net.

Cela fait quelques temps que des gens nous appellent “diables” ou “illuminatis”, notre présence et notre succès actuel a réveillé les vieilles rancœurs chez ces imbéciles qui nous pensaient finis.

Mon ami(e), tu es de la même extraction que nous, mais tu as embrassé des thèses d’extrême droite sur certains sites et idolâtre des gourous néo-nazis, nous avons passé notre adolescence à nous battre contre les skins, il y a donc un abîme qui nous sépare. Mon ami(e), même si je ne suis pas un obsédé de la publicité, voici les raisons pour lesquelles j’ai accepté de faire la campagne Coca-Cola. D’abord, ils ne m’ont rien imposé artistiquement, j’ai écrit un morceau de 2mn 40 qui est une adaptation d’un titre en anglais existant. Les valeurs défendues dans ce morceau sont les mêmes que j’évoque dans le titre “Je suis en vie” issu de mon album solo sorti il y a 6 mois, la quête intérieure du bonheur, c’est peut-être pour ça d’ailleurs qu’ils m’ont contacté.

Tout cela m’a permis de reverser mon cachet à des associations caritatives (Action contre la faim, la fondation Abbé Pierre, Terre des hommes Valais, et l’association pour les enfants malades de Pascal Olmetta). Dès la première rencontre avec les personnes de Coca-Cola, j’ai évoqué mon profond désaccord avec l’emploi de l’aspartame, ils pourront le confirmer, et je pense qu’ils ont apprécié ma franchise dès la première poignée de main, ils savent manifestement quel genre d’artiste ils ont invité pour faire ce titre. Je pense encore, peut-être un peu trop naïvement, que les artistes justement peuvent faire changer des choses… “ Hold-up mental“.

Ce qui est marrant mon ami(e), c’est de recevoir tes critiques postées d’un ordinateur ou d’un Smartphonefabriqué par des ouvriers esclaves chinois, qui donne des cancers du cerveau et qui est farci de lithium, avec de l’électricité issue de l’uranium d’Areva qui dévaste le Niger, avec une clope du géant Philip Morris au bec, et un bon verre de whisky Coca sur le bureau. Tu mets de l’essence dans ta voiture ? Elle provient de toutes les zones de conflits sur terre. Tu fais tes courses au supermarché ? Ils écrasent leurs fournisseurs et certains paient leurs impôts à l’étranger. Tu manges des fruits et légumes ? Ils sont traités au Round up de Monsanto. Tu achètes des disques, tu as un abonnement internet ? Certaines des multinationales qui te fournissent sont aussi des fabricants de missiles. Tu portes des baskets à la mode ? Je ne te fais pas un dessin sur la manière dont elles sont fabriquées. Tu portes des t-shirts ? Ils sont tissés avec la sueur des ghanéens qui se font écraser par le cours du coton.

Je suis aussi dans ton cas, oui, c’est vrai, mais j’essaie d’agir à mon échelle. Je te le dis et le répète pour la millième fois, je ne suis pas un altermondialiste, ni un communiste, je suis pour un capitalisme juste et où le partage se ferait mieux qu’aujourd’hui. Je suis un enfant de cette culture qu’on appelle le Hip Hop, pas un CheGuevara anonyme devant son ordi. Tu pourras me renvoyer tes messages quand tu vivras dans une grotte isolé(e) du monde et défait de tout ce dont je viens de parler et même plus. Permets moi de te dire que tu en es très loin…

Mon ami(e), tu préfères rester dans les combats d’étiquettes bien français d’après guerre, où les méchants ont un costume de méchant. Depuis 1946, il en est apparu de bien pires, je te l’assure, peut-être même des organisations, des nations et des personnes que tu défends. Mon ami(e), je ne t’ai pas entendu quand Common a fait une pub pour Sprite, pourtant il a des paroles engagées lui aussi. Pas entendu quand Pharell, Busta Rhymes, Nas, Jay Z, Dj Premier ou Kanye West ont aussi fait des pubs. Les américains ont ils plus de légitimité que les rappeurs français pour faire ces campagnes ? Je suis Hip Hop. Et je suis pour la reconnaissance de cette culture à sa juste valeur, dans ce domaine, je pense avoir plus de légitimité que toi.

Depuis 30 ans, elle est dépréciée en France, voilà pourquoi à mon avis, une reconnaissance des “privés”est nécessaire pour monter des salles et des festivals et qu’une vulgarisation dans un lieu comme l’Institut du Monde Arabe est une opportunité pour cette culture. Le radicalisme est bel et bien le miroir de la médiocrité.

Pour être complètement clair, la direction artistique de l’expo m’a été proposée d’abord par Mario Chouery, puis par Aurélie Clemente-Ruiz et Elodie Bouffard, elle ne devait porter QUE sur le Hip Hop et c’est moi-même qui ai suggéré dès la première réunion que le mouvement arabe soit inclus. Ma décision de faire l’expo Hip Hop a été prise en MARS 2013…. Sous une présidence différente !!! Dommage pour l’impact de tes propos racistes et homophobes sur le président actuel, que j’ai croisé 3 fois, mon ami(e). D’ailleurs, ou sont les mécènes français ou bien pensants sur cette exposition ?? (à part SonoVente). Jamais une expo n’a eu autant de difficultés à trouver des fonds… Pourquoi je ne suis pas surpris ?

Mon ami(e), as-tu fait une lettre ouverte quand,pendant des années, j’ai produit ma musique avec mes deniers perso, souvent à perte, pour me donner un peu de crédit au moins ? Tu étais où ? Quand on bootlegge nos vinyls à des milliers d’exemplaires ou que des plateformes piratent nos albums, les mettent en ligne gratuitement et empochent l’argent de la publicité (souvent celle des multinationales que tu détestes), fais tu une tribune ? Non ! Ah, les pirates sont des rebelles, oui j’oubliais… Cocorico.

Mon ami(e), l’ambiance délétère actuelle annihile l’échange, en France, tout est extrême, il n’y a plus de place pour la nuance, nous sommes devenus le temple du manichéisme (et je fais insulte à Mani), et le débat est mort. C’est le début de la dictature, l’école du facho ambiant. Mon ami(e), je te le répète, mes intentions sont sincères et je fais tout avec le cœur sans calcul, mêmequand mon image est en danger. Ce qui me blesse, c’est que des personnes qui se proclament fans puissent en douter, influencés par la mauvaise foi de gens qui nous détestent depuis toujours. Si après ces quelques lignes c’est encore le cas, brisez nos CDs et vous n’avez plus rien à faire dans nos concerts, je ne peux rien y changer. Mais quelle ironie d’être crucifié pour une pub par des individus qui justifient des actes d’une violence insensée.

Rendez-vous en 2017 avec des gouvernants à la hauteur de notre culture, de notre générosité et de notre traitement de l’information.

AKHENATON

Ps: Il y a quelques semaines, Le Figaro.fr a utilisé un titre «accrocheur» qui ne reflétait en rien mes propos pour résumer une interview que j’avais donné sur Europe 1. Ce qui a eu pour conséquence directe, ces inscriptions sur les murs de chez moi, je n’ai pas porté plainte. Comprends mon ami(e) que je sois un peu à cran quand le virtuel prend une tournure réelle.  Mais pour qui se promène avec une peau de Lion sur le dos, il faudra être un fauve quand les vrais Lions vont venir, ce qui ne saurait tarder.”

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Next Post

Jango Edwards > Le Vinochope 24/04/15

Holly Molly ! He's back !