Bookmaker artbetting.co.uk - Bet365 review by ArtBetting.co.uk

Bookmaker artbetting.gr - Bet365 review by ArtBetting.gr

Germany bookmaker bet365 review by ArtBetting.de

Premium bigtheme.net by bigtheme.org

Nu – Zoé and the Bifles

baware 16 décembre 2017 0
Nu – Zoé and the Bifles

Dès l’écoute de son premier album, nous avions pu voir à quel point sa musique était empreinte d’une forte identité, faite de textes qui touchent et de balades qui bercent nos oreilles. Perché sur un toit pour livrer ses mélodies à une douce tramontane ou face à son public en mode guitare au bout des doigts, chaque fois le résultat est le même, Nu sait mieux que quiconque toucher notre corde sensible avec son âme à fleur de peau qui décrit si bien la vie et ses tourments. Aujourd’hui, le voici de retour avec un nouvel opus tout aussi touchant…

Comment s’est créé ce nouveau projet de groupe ?
Au départ, Nu Music c’était juste un guitare/voix pour des moments acoustiques. Au fil du temps, avec Zoé and the Bifles, nous avons partagé quelques concerts ensemble et constaté qu’une alchimie se créait. Je suis donc allé à leur rencontre pour leur proposer ce projet commun. Celui-ci, dans la continuité de mon premier disque, a ainsi véritablement pris son envol grâce au nouveau souffle lié à l’arrivée du groupe. Désormais, Zoé est à la batterie, Manu à la guitare, Renaud à la basse et moi-même au chant.

Alors comment se déroulent vos répétitions, votre création artistique, votre inspiration commune ?
Quand j’écris mes compos, beaucoup d’idées, d’angles, de mots me viennent à l’esprit mais rythmiquement l’apport musical de Zoé a dynamisé ce support. Elle est imaginative dans ses mélodies. Mon univers s’est agrandi et Manu a sublimé le tout. Un quatuor idéal de travail.

Dans vos séances d’enregistrements, comment vous organisez-vous ?
Nous nous retrouvons dans notre studio à Perpignan. On essaye d’être régulier dans nos répétitions, souvent le mardi soir et parfois les week-end. Notre but est qu’il y ait de place pour chaque membre du groupe. Ce disque est la concrétisation du travail de chacun.

As-tu un thème de prédilection ?
La vie et ses tourments, c’est un sujet inépuisable. L’amour, avec ses étapes, qui nous brise le coeur autant qu’il nous fait vibrer et illumine nos pensées. Cette déchirure à la fois brûlante et attirante… Vaste étendue de mots à poser sur le papier, vaste sujet…

Dans ce futur nouvel album, quels échos poignants pourra-t-on entendre ?
L’album sera composé de huit titres. Pour le moment, le fruit de nos concerts nous a permis d’injecter de la ressource financière dans cette création. Nous nous produisons seuls même si nous avons déjà quelques propositions de maisons de disques (chut ! c’est un secret ). Ce projet a pris de la maturité. Cette fusion est née d’une relation humaine avant tout. Les sonorités sont rock blues avec une pointe de pop, en anglais.

Justement, pourquoi chanté exclusivement en anglais ?
C’est plus dans ma culture musicale car j’ai la chance d’avoir une maman anglo-saxonne. J’ai également vécu en Irlande et en Ecosse. J’en garde de bons souvenirs et cet accent sincère, sans fioriture. Et puis, ça me fait plaisir quand, à la fin d’un concert, on vient me dire que j’ai fait une certaine tournure de phrase, c’est l’occasion d’un échange.

Vous avez déjà évolué à deux reprises sur scène, racontez-nous ?
Pour une présentation de 15 min au Vinochope à Perpignan. Puis, nous avons été invités parmis les différents groupes du label Fatcat. Aux côtés de groupes metal, hardcore ou rock et nous avons pris du plaisir et le public a reçu notre son plus édulcoré positivement. Ce jour-là, le public a écouté une quinzaines de musiciens en une soirée, c’était juste énorme !

Et vos prochaines dates ?
En plus de la date du 21 décembre au Médiator, nous avons déjà prévu, courant janvier, une autre représentation au Vinochope. Sûrement au Chaudron à Cabestany également. Le 9 mars, à Sigean à la “Maison 1852”. On vise aussi Toulouse, Montpellier, Barcelone et Paris. Sans avoir un palmarès de dates incroyables car nous voulons travailler sur notre album…

interview : Liza Brume

JEUDI FREE – 21 DECEMBRE 2017 /// 21h
NU – ZOE AND THE BIFLES
EL MEDIATOR – Avenue du Maréchal Leclerc – PERPIGNAN
gratuit

Laisser un commentaire »

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial