“A night in New-Orleans”

Une trompette qui vibre dans la nuit, un saxophone qui pleure et se languit d’un ailleurs meilleur, un trombone qui résonne et sonne le glas de quelques illusions, une batterie qui fanfaronne et se moque des contre-temps, préférant réveiller les âmes endormies avec d’endiablés rythmes plutôt que les caresser délicatement, au cœur de la vieille Nouvelle-Orléans, la nuit doucement tombe sur les épaules harassées de musiciens aussi fatigués par le Bourbon que par leur vie d’errance. Là, entre chien et loup, quelques notes furieuses s’élèvent dans le ciel, se colorant de toutes les teintes d’un jazz fait pour danser, pour s’aimer et s’enivrer. Il suffit alors de fermer les yeux pour que surgissent des images fabuleuses, pour que des artistes tels que Louis Armstrong, Kid Ory ou bien encore Paul Whiteman s’invitent à la fête pour faire danser all night long les passants de Bourbon Street. Peu importe que l’heure soit plus propice au sommeil qu’à une promenade erratique, peu importe que la chaleur soit toujours et encore écrasante, car rien n’arrêtera les danseurs enivrés de frapper le pavé, passant sans contrainte du swing au street beat, se gonflant aux doux murmure du shuffle ou des mélodies funky, se gorgeant des tonalités Caraïbes, s’étourdissant des chorégraphies effrénées d’acrobates virevoltants entre Lindy hop, Charleston et Blues. Cette nuit bleue où le rêve se confond avec la réalité, où les frontières disparaissent pour faire place nette à la musique, les Oyster Brothers, emmenés par Francis Guéro et Christian Vaudecranne, nous l’offrent sur un plateau, nous emmenant à sa suite au cœur de cette Louisiane mythique où les soirées sont encore plus belles, encore plus folles, encore plus groovy.  

MARDI 23 JANVIER 2018 /// 20h29
PALAIS DES CONGRES – Place Armand Lanoux – PERPIGNAN
32€>36€
réservations : www.boitaclous.com