Didier Wampas Sugar & Tiger

SUGAR & TIGER

En temps normal, on a l’habitude de croisière Didier Wampas accompagné d’une belle bande de fous furieux, crachant un punk rock qui secoue les entrailles et donne envie de pogoter furieusement de courir chez son coiffeur pour lui demander de nous faire une crête sous peine de représailles physiques !… Sauf que de temps à autres, le keupon sauvage a des envies de repos, de tranquillité et qu’étant fraîchement retraité (ce qui ne nous rajeunit pas vraiment !) il a du temps, le voici qui enlève sa cape rose fluo, met un peu de gel sur ses cheveux et rameute sa campagnie des loups pour partir sur les routes en formation Sugar & Tiger. Là, avec Florence, sa compagne à la voix délicate, ses fils Arnold et Diego aux guitares et l’indéracinable Jean-Mi des Wampas, il s’évade en mode festif, mettant un peu de sonorités punk dans un rock plus classique, quelques intonations garage dans des mélodies redoutablement sournoises, capables de se présenter devant nous sous les atours gentiment délicats avant de se transformer d’un coup d’un seul en missiles soniques dévastateurs. A deux voix, Sugar & Tiger se promène sur les highways d’un délire bon enfant, là où les grands espaces nous parlent d’amour et de Richard Virenque, où les fleurs poussent sur des glaciers énervés. Quel dangereux groupe que ce Sugar & Tiger qui se pose en combo rock normal avant de nous dégoupiller l’esprit avec ses ritournelles explosives !… Quel inconscience il faut pour se lancer à l’assaut de cette forteresse pop sixties punkisante sans être en pleine forme !… Car le bougre sait y faire pour nous accrocher et nous donner des envies de jump et de secouage de tête. Qu’on se le dise, le roi Didier est toujours là, fier de porter l’étendard d’un vrai rock’n’roll, celui qui ne se pose pas de questions, n’accepte pas les concessions et a, quelles que soient les formes qu’il prend, des choses à dire. On en connait des groupes qui devraient prendre exemple au lieu de prendre la pause !

+ THE HYDROPHOBICS

De nos jours, il faut le dire et le répéter, peu de groupes issus de la scène catalane mérite autant notre respect que les Hydrophobics, ce combo unique qui refuse encore et toujours de mettre de l’eau dans son punk rock, déclinant une drunk-music qui donne envie de lever le coude et le reste. Fort d’une tournée mondiale totalement sold-out entre Perpignan, Elne et Banyuls dels Aspres, The Hydrophobics a décidé de ne pas se laisser aller à la facilité, laissant les grands stades et autres arenas aux petits groupes émergents style Rolling Stones ou AC/DC, privilégiant le contact direct, seul à même de pouvoir distribuer efficacement les baffes soniques. Smell like an hydrophobics, le rock, avec ce quatuor aussi appliqué que sympathique, retrouve enfin des couleurs nobles, entre délicatesse et bon goût. Comme quoi, le bonheur, c’est simple comme un coup de dock !

SAMEDI 23 AVRIL /// 21h
TROPIQUE DU PAPILLON – RN 114 – ELNE
10€