Le Festival Convivencia part en itinérance sur le Canal du Midi

baware
1 0

Depuis 24 éditions, le Festival Convivencia célèbre la fête, le partage et les rencontres autour de musiques du monde plurielles et actuelles. 2020 n’aurait pas dû déroger à la règle et nous offrir quelques sublimes moment de beauté musicale, loin des sentiers battus, loin de la norme habituellement proposée par les événements estivaux. Seulement voilà, un méchant virus s’est invité à la fête et a tout détruit sur son passage, petits et gros festivals, concerts intimistes et grandes machines ultra festives. Reporter à 2021, annuler purement ou simplement, juste repousser de quelques semaines, les options étaient sur la table pour l’équipe de Convivencia comme pour tous leurs infortunés camarades. Là où, dans la majeure partie des cas, le choix s’est porté sur un report, le festival de Haute-Garonne, lui, a décidé d’enfourcher le tigre et de se réinventer, changeant de format pour continuer envers et contre tout à amener la musique là où elle doit naturellement se trouver, dans les yeux et les oreilles d’un public curieux et amateur de belles sonorités.

Cette année, c’est donc dans plusieurs directions que va se jouer le festival, dans des endroits et médias différents de ceux auxquels on a a l’habitude, avec des concerts dans des lieux patrimoniaux (la cour intérieure d’un hôpital, le jardin d’une résidence pour personnes âgées ou au coeur d’un village) pour que, depuis leurs balcons, leurs fenêtres ou dans des espaces à proximité des artistes, les habitants, le personnel soignant, les patients, les personnes en difficulté (familles isolées, individus en situation de handicap, jeunes déscolarisés…) puissent profiter d’un concert et d’une rencontre privilégiée avec des artistes. Mais aussi, pour que le nécessaire distanciation sociale ne soit pas synonyme d’exclusion du plus grand nombre, par la voie des ondes, avec la création d’une station radiophonique chargée d’ondes positives à bord de la péniche Tourmente (quel nom merveilleusement en phase avec l’instant présent !).

Au fil de l’eau, au fil des étapes, des escales, une série radio viendra rythmer notre été. Parrainée par Solo Soro, “Dans les écoutilles” est le récit de voyage du Festival Convivencia à bord de la péniche le Tourmente. Une série découpée en 8 épisodes de 30 min qui nous emmènera découvrir aussi bien les musiques du monde que les arts plastiques contemporains (Horizons d’eau) ou le patrimoine (architectures et monuments), des histoires de vies : celle de l’équipage, des habitants des villes et villages traversées, des artistes rencontrés… que la  grande Histoire : celle du Canal et des villes et villages traversés… Tout ça, bien sûr, sur un ton d’humour et de fête…. 1er épisode le 19 Juillet de 18h à 18h30 et en podcast dès le lendemain sur Arte radio : Radio Convivencia.

Et puis, bien entendu, il y a la musique, celle qui accroche les cœurs et met des étoiles dans les yeux, ou l’inverse… Celle qui redonne le sourire et fait le lien entre les gens. Loin des tourments des dernières semaines, on peut alors ouvrir son esprit grand et laisser les mélodies venues d’ailleurs et d’ici nous submerger, nous réchauffer, nous donner un peu de ce bonheur dont on a trop été privé…

(pour écouter l’artiste, cliquez sur sa photo…)

                             

                             

              

 

   PLUS D’INFOS SUR LE FESTIVAL >>> WWW.CONVIVENCIA.EU   

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Next Post

Meurdok Junior - "B&O - Partie 3"

Le long de ses nuits fauves, Meurdok Junior nous entraîne à la recherche du bonheur...