The Do

Thierry

Lorsque, pour les besoins d’une bande-originale du film “L’Empire des Loups” de Chris Nahon, la finlandaise Olivia Merilahti et le français Dan Levy joignirent leurs efforts musicaux, mêlèrent leurs univers respectifs, ils ne se doutaient pas que, dix ans plus tard, ils seraient toujours ensemble et continueraient à sillonner l’hexagone afin de porter leur bonne parole pop. Dix ans et trois albums aux sonorités différentes, résultats de recherches permanentes et d’un goût prononcé pour le défrichage de nouvelles sphères musicales. Dix ans et un tube absolu, “On my shoulders”, qui les a propulsés sur le devant de la scène et dans le cœur du public. Après les sons pop-rock, les voici qui nous plongent dans un océan de notes synthétiques, nappe fabuleuse et aérienne destinée à rendre encore plus percutante la voix cristalline d’Olivia. Avec le seul concours des claviers et des ordinateurs, voici que le duo, dans ce “Shake shook shaker” sorti fin 2014, se réinvente, prend le risque d’une démarche que l’on croirait minimaliste et qui, pourtant, au fil des titres et des envolées lyriques, s’avère plus fusionnel et ample que jamais. Album de rupture, cet opus se fait plus percutant que jamais, livre des morceaux empreints d’une rage et d’une émotion comme aucun autre auparavant. Abandonnant les instruments acoustiques, le duo s’est rapproché de l’essence même de son univers, cette musique cérébrale et pourtant dansante, faite d’hymnes imparables et de sonorités viscérales. Vibrant ou touchant, fort ou tendre, chaque titre de The Do nous invite à explorer un univers parallèle, une autre dimension musicale futuriste et hautement enthousiasmante.

Les Bulles Sonores – Limoux
Samedi 24 octobre /// 22h

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Next Post

Rone

Trois albums (“Spanish breakfast”, “Tohu bohu” et “Creatures”) ont suffi au parisien Rone pour imposer son univers onirique sur la scène électro. Désormais, aux quatre coins du monde, lorsque vient l’envie de s’échapper un peu du quotidien, de se laisser bercer par des mélopées électroniques, de partir dans une rêverie douce et tendre, […]