Harry Mold – “Drain”

Cela faisait bien longtemps que l’Angleterre ne nous avait pas envoyé un artiste aussi percutant qu’Harry Mold. Avec “Drain”, premier titre issu de son EP éponyme, le jeune londonien nous balance direct une rafale cinglante faite d’un riff immédiatement assimilable, d’une rythmique diabolique et d’une voix sur le fil qui ne fait pas de cadeau, pas de prisonniers. Son rock est à l’image de sa jeunesse, viscéral, insolent, sans compromis, loin des modes qui étouffent et pourtant totalement en phase avec son époque, légèrement nihiliste et, si l’on gratte un peu, paradoxalement optimiste, révélateur de toutes ces frustrations, de toutes émotions soigneusement refoulées, qui peuplent aujourd’hui le quotidien de cette génération Z. De quoi ne pas regretter qu’il ait quitter un job inintéressant dans un call-center pour se lancer à corps perdu dans ce rock qui nous fait tant de bien par où il passe !